Luc 2, 22-35

Pourquoi Dieu vient-il sans bruit ?

Saint John-Henry Newman

Sermons paroissiaux, tome 2 : L’Année chrétienne, p. 103s

 

Le prophète Malachie nous a depuis longtemps avertis, il a annoncé ce jour : Voici que j’envoie mon Messager : soudain, il va entrer dans son Temple, le Seigneur que vous attendez. Ainsi nous est rappelée l’action silencieuse de Dieu. Les événements, depuis longtemps prévus, viennent s’insérer tranquillement dans le cours du temps. Quant aux visites du Seigneur, elles demeurent soudaines et mystérieuses.

Aujourd’hui, on porte au Temple un petit Enfant comme tous les autres. Rien d’extraordinaire : ses parents, de pauvres gens, apportent leur offrande. Survient le vieillard Siméon qui prend l’Enfant dans ses bras, fait monter vers Dieu son action de grâces et bénit les parents. Enfin arrive la femme au grand âge qui prend part à la louange et parle de l’Enfant à tous ceux qui sont présents. Puis tous se retirent… Apparemment, rien d’extraordinaire, ni d’impressionnant ; et pourtant il s’agit là de la solennelle réalisation de l’antique prophétie : l’Enfant qu’on porte dans les bras, c’est le Sauveur du monde, l’authentique Hériter qui vient, comme un étranger, rendre visite à sa Maison. Il vient d’en prendre possession : témoin le Don de l’Esprit chez ces vieillards devenus Prophètes, chez ces témoins auxquels ils s’adressent, l’authentique Israël qui attend avec foi la Rédemption du monde, selon cette Promesse : La Gloire à venir de ce Temple dépassera celle de l’Ancien.

La voilà, aujourd’hui, la Gloire : un petit Enfant avec ses parents, deux vieillards et une assemblée sans nom et sans histoire. La Venue du Royaume échappe toujours au discernement des hommes. Telle est la manière de Dieu en sa visite : le silence, la soudaineté, la surprise au regard du monde, malgré des prédictions connues de tous, celles dont l’Eglise saisit aujourd’hui le sens et attend le plein accomplissement. Il ne peut en être autrement. Toujours les avertissements de Dieu restent sans effet ; les hommes, engagés dans l’action, ne discernent pas le sens de l’Histoire, prenant de grands événements pour des faits sans importance.

Mais, plus Il Se fait silencieux, plus Il devient proche, notre Libérateur.